Euratechnologies Lille
06 27 87 02 77
benjamin@marketplacepulse.fr

Un logiciel de Marketplace BtoB créé par Cdiscount en avril 2021

Cdiscount Web

La nouvelle offre BtoB de Cdiscount proposera aux distributeurs “pure players” et physiques de développer leur propre marketplace. Une nouvelle concurrence pour Mirakle !

Le géant français de l’e-commerce Cdiscount avait annoncé mi-janvier le lancement d’une nouvelle activité BtoB, avec une solution permettant aux distributeurs de développer leur propre marketplace. Nos confrères de La Tribune indiquaient hier que cette offre, destinée aux “pure players” comme aux distributeurs physiques, serait lancée le 1er avril 2021.

Elle permettra aux distributeurs clients de Cdiscount de créer leur propre marketplace, calquée sur la sienne, mais aussi d’accéder à son catalogue de plusieurs millions de produits et à sa solution de fulfillment (stockage, préparation et livraison des commandes par Cdiscount). Puis, Cdiscount proposera à ses clients professionnels de recruter de nouveaux vendeurs et de s’assurer de la supervision de la qualité. L’offre pourra être adaptée aux entreprises en fonction de leur activité et de leur taille.

Un terrain déjà occupé par Mirakl

Cette nouvelle activité vient placer Cdiscount en concurrence avec Mirakl. Ce spécialiste des solutions de marketplace et de plateformes avait réalisé l’année dernière la plus grosse levée de fonds de l’histoire des start-up française (300 millions de dollars auprès de Permira, 83North, Bain Capital Ventures, Elaia Partners et Felix Capital). Mirakl vaut aujourd’hui 1,5 milliard de dollars et affirme être rentable. L’entreprise compte 300 clients dans le monde, dont Fnac Darty, Carrefour, Leroy Merlin, Conforama…

Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), le secteur de l’e-commerce a atteint 112 milliards d’euros en 2020, en hausse de 8,5 % sur un an. L’e-commerce ne représentait que 9,8 % du commerce de détail en 2019 ; il en représenterait aujourd’hui 13,4 %. Le secteur compte également 17 400 sites supplémentaires par rapport à l’an dernier, toujours selon la Fevad. Enfin, 1,8 milliard de transactions auraient été effectuées en 2020, soit une hausse annuelle de 5,8 %, et le panier moyen s’élèverait à 61 € (contre 59 € en 2019).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.