Euratechnologies Lille
+627870277
benjamin @ feedodo.com

Google Shopping s’attaque à Amazon en France !

Google shopping action

Google a officiellement publié ce mercredi 20 mars 2019 sa solution pour contrer Amazon sur le commerce électronique et c’est en France que le groupe américain a décidé de franchir cette première étape.

Shopping Action

Pour y parvenir, Google a noué des partenariats avec plusieurs distributeurs, dont Carrefour, Boulanger, Auchan et Darty. Cette nouvelle expérience d’achat faite dans Google – appelée Shopping Actions – sera proposée sur un site dédié, Google Shopping – connu jusqu’alors comme comparateur de prix.

L’idée est de permettre à un utilisateur de rester dans une seule interface pour remplir un panier et acheter en quelques clics des produits de différentes marques. Google vous promet que vous pourrez alors utiliser ce service avec Google Assistant, l’assistant intelligent du groupe Mountain View et, éventuellement, avec des haut-parleurs connectés, même s’il reste de nombreux obstacles techniques à résoudre. Ce lancement est la première réalisation du partenariat signé avec Carrefour l’année dernière, qui est ensuite devenu le premier distributeur français à s’associer à Google.

Plus besoin de comparer les sites et de devoir créer un compte sur chacun d’eux. Le processus n’est pas révolutionnaire et est proche de ce que font des marchés comme Amazon ou Cdiscount, même si Google réfute le terme “marché”: “Shopping Actions est un format qui complète nos solutions publicitaires. Nous ne voulons pas être un marché, nous voulons rapprochez les marchands des acheteurs en leur évitant de rater une opportunité de vente, à une époque où l’intention de l’acheteur est spécifique “, explique François Loviton, directeur des marques et de la vente au détail chez Google France, Business Insider France.

Contrairement à Amazon, Google ne livre pas. Ce sont les distributeurs qui le font. L’accès au programme Shopping Actions est gratuit pour les marques. Google perçoit une commission sur chaque transaction. Pour Google, le défi est également celui de son cœur de métier: la recherche en ligne. En effet, les internautes déportent de plus en plus de recherches directes vers Amazon, sans nécessairement passer par google.fr qui perd le passage des revenus sur le référencement et la publicité.

Voici comment fonctionne Google Shopping et quels produits vous pouvez y trouver:

Dans Google Shopping, vous pouvez rechercher un produit dans la barre de recherche de la plate-forme, en faisant défiler le catalogue ou en utilisant différents filtres. Il vous suffit ensuite de cliquer sur “ajouter au panier” pour lancer votre commande. Google vous promet que vous pourrez naviguer depuis un ordinateur vers un smartphone via une tablette sans perdre vos choix.

Les produits “Shopping Actions” portent une étiquette bleue. Mais j’ai été surpris de constater que lorsque j’ai cliqué sur un produit, dans ce cas un transformateur alimentaire Moulinex, Google Shopping m’a référé à la fonction de comparaison, et non au commerçant, dans l’événement Darty. J’avais donc devant moi une multitude de sites en ligne vendant le produit. J’ai remarqué la même chose avec la fonction de recherche.

Pour sa rémunération, Google se verse une commission – le tarif n’a pas été divulgué – sur chaque achat effectué via la plateforme. En revanche, Google ne dispose pas d’entrepôt. Les livraisons sont donc fournies par chaque distributeur et éventuellement à des dates différentes.

Au moment de la commande, les dates de livraison par achat sont indiquées. Cela signifie que si vous passez une commande auprès de trois marchands différents, vous aurez trois livraisons différentes.

En ce qui concerne les retours, Google nous indique que vous pouvez demander votre étiquette de retour dans les 14 jours et qu’elle vous communiquera l’adresse du commerçant. “Le commerçant doit honorer le retour / remboursement dans les deux jours suivant la réception de la demande”, indique Google.

Le service sera déployé dans les prochaines semaines pour les abonnés de Google. Vous pourrez consulter le catalogue même si vous ne possédez pas de compte Google. Cependant, vous devrez en créer un pour effectuer un achat.

En ce qui concerne les données, Google veille à ce qu’elles ne soient pas partagées avec les marchands, sauf ceux liés à la livraison (adresse, identité).

Google espère rendre Google Shopping disponible à l’automne avec Google Assistant, son assistant intelligent sur smartphones et haut-parleurs connectés. Interrogé sur un calendrier, François Loviton ne donne pas de date précise.

La conversation entre un locuteur connecté et un être humain reste à ce jour limitée à des commandes de base, simples voire simplistes. C’est le défi des distributeurs et de Google: permettre une interaction homme-machine la plus fluide et juste possible. Ainsi, lorsque vous commandez un grille-pain, Google Home vous propose enfin un produit unique qui répond à vos attentes et non une liste exhaustive de produits et de marques dans lesquels vous devez faire un choix … sur un écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer