Euratechnologies Lille
06 27 87 02 77
benjamin @ feedodo.com

Amazon se prépare à concurrencer les pharmacies en Europe.

Pharmacie

Après les États-Unis, Amazon semble déterminé à vendre des médicaments dans l’Union européenne.

Amazon un jour concurrent des pharmacies en France? Mais le géant du commerce en ligne fait progresser ses idées. Amazon a déposé une marque dans l’Union européenne en janvier 2020. Son nom? Amazon Pharmacy.

La société basée à Seattle a commencé à étendre ses activités pour vendre des médicaments en ligne. En 2017, le groupe a reçu une licence de vente dans plusieurs États américains. Un an plus tard, il a finalisé l’acquisition de PillPack, un site Web qui vend des médicaments PillPack pour 753 millions de dollars. Nom de la nouvelle entité? PillPack d’Amazon Pharmacy.

Amazon peut-il vendre des médicaments librement sur ses supports numériques? Non. Le groupe doit tenir compte de la législation nationale. En France, cependant, Amazon n’est pas autorisé à envoyer certains produits avec ou sans ordonnance. Il s’agit notamment de médicaments, vitamines et suppléments à base de plantes.

La vente en ligne de médicaments sans ordonnance est possible depuis 2013.


Mais le cadre juridique limite ce commerce aux pharmacies, ce qui exclut en fait les autres professionnels en ligne qui souhaitent démarrer un projet. Le Conseil national du Collège des pharmaciens maintient une liste d’environ 700 pharmacies à contacter – mais la liste n’est pas entièrement à jour.

Fondamentalement, la vente en ligne de médicaments en vente libre nécessite le feu vert du Conseil national du Collège des pharmaciens, mais également de l’Agence régionale de la santé. Il est actuellement interdit de vendre des médicaments sur ordonnance au public en ligne. À l’étranger, cependant, la situation peut être différente. Il est recommandé de visiter uniquement les sites Web approuvés pour éviter la contrefaçon.

Cependant, le cadre actuel pourrait évoluer à l’avenir. En mars 2019, le Premier ministre Edouard Philippe a proposé de faciliter la vente de médicaments sur Internet afin de créer une plus grande pression sur les prix. “Les conditions de vente en ligne de médicaments dans notre pays semblent trop contraignantes”, a-t-il ensuite indiqué, sans toutefois fixer de délai précis pour ce dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer