Euratechnologies Lille
06 27 87 02 77
benjamin @ feedodo.com

Amazon ferme ses centres de distribution pour une période indéterminée

Amazon

Amazon a fermé ses centres de distribution en France depuis ce 16 avril à 10 heures selon un syndicat. Le directeur général d’Amazon France n’est pas en mesure de préciser leur date de réouverture.

Dans une publication de la CFDT Amazon France Logistique sur les réseaux sociaux dans la soirée du 15 avril, on apprend que les sites logistiques de Montélimar, Lauwin-Planque, Sevrey, Boves, Saran et Brétigny-sur-Orge, devaient cesser leur activité ce 16 avril à 10 heures.  Dans la matinée du 16, le directeur général d’Amazon France, Frédéric Duval, a affirmé à plusieurs médias être dans l’incapacité de préciser une date de réouverture des centres de distribution. Il a également confirmé qu’Amazon France ferait appel de la décision du tribunal de justice de Nanterre : “Nous avons pris la décision de fermer parce que le jugement de la cour de justice nous met dans une situation d’ambiguïté et de risques trop importants. Et effectivement, devant nous, nous avons la nécessité d’avoir un jugement d’appel qui doit arriver mais je n’ai pas la date actuellement.”

Petit séisme dans le monde du e-commerce français alors que le confinement a récemment été prolongé d’un mois. “Cette semaine, nous demanderons aux employés de nos centres de distribution de rester chez eux.” Sur le compte Twitter d’Amazon France, l’annonce est officielle en ce mardi 15 avril. Le géant du e-commerce va fermer ses centres de distribution suite à la décision du tribunal judiciaire de Nanterre, intervenue la veille. La justice a en effet sommé le mastodonte du e-commerce de réduire son activité à la réception et à l’expédition des produits alimentaires, médicaux et d’hygiène. “Considérant la complexité inhérente à nos activités logistiques et l’amende d’un million d’euros par infraction imposée par le tribunal, le risque de contrevenir à la décision était trop élevé”, justifie la filiale française du site international de e-commerce. Les produits livrés par les entreprises en direct, et non par Amazon, pourront continuer à l’être.

Source: JDN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.